Karnaval

Les 20 & 21 Novembre 2020, 20H
Ouverture des portes à 19h45

Par La Compagnie La Controverse
Texte de Marie Charlote BIAIS
Mise en Scène de Marie-Charlotte BIAIS et Jeanne VIDEAU
Avec Marie Charlote BIAIS
Création Lumière de Louna GUILLOT
Création Musicale de Jean-Kristoff CAMPS
Costume de HILO
Chorégraphie de Sophie LAMBERT
Regard Extérieur par Mathieu MONTANIER et Clara CHABALIER

DURÉE : 1H20
ÂGE : à partir de 16 ans

Une femme vit dans la banlieue d’une métropole. Elle rencontre un homme. Sans papier. Dont elle tombe amoureuse. Alors qu’elle apprend qu’elle est enceinte, la disparition brutale de cet homme fait basculer sa réalité dans un monde onirique. Guidée par un étrange lapin noir, elle traverse ce monde renversé… c’est Karnaval !

Affranchie désormais, elle recompose un paysage ouvert à l’arrivée de ce nouvel être, métis. 

Une femme seule donc. Par le prisme de l’idéologie coloniale dont elle est indirectement l’héritière, elle interroge l’échelle de valeur qui régit ses relations aux autres, aux étrangers et par extension à tous les êtres vivants. La présence fantomatique d’une nature oubliée se révèle progressivement comme l’alternative offerte au personnage : le siège de la beauté, le lieu d’un rapport au vivant non vertical.

Karnaval est un portrait sous forme de puzzle, construit d’abord en fragments puis au travers d’une longue séquence à la langue fleuve, il aborde le rapport à l’étranger, à l’autre comme à soi.

Dates et lieux de diffusion 2020-2021 / 2021-2022 :
Performance à partir de Karnaval le 1er Juin 2020 à La Pierre Noire (Champagnac) et le 4 Septembre au Festival Induction (Samonac)
Le 17 Décembre 2020 au Collectif 12 (Mantes la Jolie)

En cours de reprogrammation sur 2021: 2 représentations chez Les Thénardiers (Montreuil), 5 représentations au Grand Rond (Toulouse), 3 représentations au Théâtre de l’Usine (Éragny).

Dossier Artistique / Dossier de Presse

Compagnie La Controverse

La compagnie La Controverse (issue de Co-Incidence 1999-2009) est un collectif qui a été créé en janvier 2009. Il se compose de Marie Charlotte Biais (comédienne et metteur en scène), Jeanne Videau (comédienne) et Jérémie Scheidler (vidéaste et metteur en scène).

Portée par trois artistes jusqu'en 2018, Marie Charlotte Biais, Jérémie Scheidler, Jeanne Videau, ainsi qu’une administratrice, Florence Verney,

elle est aujourd'hui co-dirigée par Marie-Charlotte Biais et Jeanne Videau.

Elle a pour but de développer les échanges, de provoquer les rencontres, elle est un lieu de métissage. Les artistes invités à travailler en son sein s’emparent de sa structure, et travaillent collectivement à la conception et à la construction de projets de nature pluridisciplinaire et tournés vers les écritures contemporaines. La Compagnie La Controverse initie en 2016-2017 un travail collectif nouveau. Un travail par cycles de recherches. Un cycle est une question posée aux artistes du collectif, qui y répondent chacun à sa manière.

Notre collectif est le lieu d'une exigence esthétique et politique.
Nous travaillons à destituer toute forme de hiérarchie entre les arts, dans la mise en commun de toutes nos pratiques.
Nous défendons un théâtre du sensible : le spectateur est au centre du questionnement que nous mettons en œuvre, dans l'écart entre le régime des certitudes et la perception sensible, ouverte et multiple que nous voulons lui proposer.

Marie-Charlotte BIAIS

Depuis sa sortie d'école (CNSAD 2000), Marie Charlotte Biais travaille en tant que comédienne sous la direction de différents metteurs en scène : Dieudonné Niangouna, Céline Astrié, Odile Grosset-Grange, Thierry Bedard, Jean-François Auguste, Eric Da Silva, Jérémie Scheidler, Heidi Brouzeng, Joël Jouanneau, Thierry Collet, Alain Timar...  En tant que pilote de projet, au sein de la compagnie La Controverse qu'elle crée avec Jeanne Videau en 2009, elle crée des projets pluridisciplinaires, toujours sur des textes contemporains, et souvent en collaboration directe avec les auteurs. En 2002, elle monte Extermination du Peuple de Werner Schwab adapté pour acteurs et marionnettes. En 2003 elle répond à une commande et monte Bonheur d'Olivier Coyette. Entre 2005 et 2008 elle monte le triptyque Carmelle etc..., solos pour acteurs et marionnettes pour adultes, sur des textes de Vincent Macaigne, Léo Pajon et Balthazar Voronkoff. En 2009 elle commence un travail de recherche et de performances sur le monde de l'enfance et clos le cycle en 2011 avec la création du spectacle pluridisciplinaire Angles morts d'après des textes de Barbara Robert. En 2014 puis en 2016 elle répond à deux commandes de mise en scène, dans le cadre d’un travail sur les normes mentales,  Je,Jackie  puis La Méningite des poireaux  de Fredéric Naud. En 2016 également elle signe la mis en scène de  Les maîtres du Monde  d’après l’œuvre de Jean Ziegler, spectacle satirique pour acteurs et marionnettes. En Janvier 2020, elle met en scène la création des Compagnons de Pierre Ménard Le petit garçon qui avait mangé trop d’olives, ainsi que la prochaine création de Frédéric Naud Marcel Nu. Dans son travail de metteur en scène, elle explore les espaces de la pluridisciplinarité en empruntant les voies du théâtre dit "visuel", par l'utilisation d'outils tels que l'objet et la marionnette, la vidéo, le corps dansé. Elle cherche en évitant toute forme de hiérarchie entre les disciplines, à composer un vocabulaire qui soit propre, à elle comme à chaque artiste mobilisé sur le projet, de l'auteur à l'interprète.

 

 

Jean-Kristoff CAMPS

Musicien (compositeur, improvisateur et performer/bonimenteur) du « labyrinthe sonore à entrées multiples » qu’est le duo Kristoff K.Roll.

Acousmatique, improvisations électroacoustiques, théâtre sonore (transdisciplinaires), installation, arts de la rue, performance sont ses préoccupations, avec la parole, l’espace et l’objet comme axes d’écriture.

Au delà des concerts « sur scène » sur dispositif électroacoustique mêlant sons fixés et objets hétéroclites, il expérimente la diffusion sonore hors salle et hors concert, de l’écoute intime au casque, au "mur parlant", en passant par les archipels de haut-parleurs, chaque proposition explorant son mode de diffusion – sa « sonographie » - dans son lieu de réception.

 Avec Kristoff K.Roll, Il joue régulièrement en France et à l’étranger et leurs musiques sont diffusées sur les ondes nationales.

Par ailleurs, il compose pour le cinéma, la radio, le théâtre, la marionnette, les spectacles de rue, le cirque et des compagnies transdisciplinaires.

Pour la scène, il conçoit tout autant le dispositif sonore, le traitement que la composition musicale.
Membre du comité de rédaction de « Revue & Corrigée » ;  anime régulièrement des émissions de radio; membre fondateur du festival international « Sonorités – du texte au son » à Montpellier.

Jeanne VIDEAU

Après une formation de comédienne au Théâtre-école du passage en 1996, elle co-fonde en 2001 la compagnie La mère gigogne. En 2005, Chloé Lacan lui présente Frédéric Naud. Dès lors, nait une collaboration à trois. Elle accompagne le conteur à l'accordéon et au chant sur le spectacle Le grand merdier, puis sur sa trilogie théopolitaine et divers autres spectacles. Elle crée Carmelle ou la déraison d'être de V.Macaigne avec Marie-Charlotte Biais puis Carmelle etc, le triptyque. Parallèlement, elle prend des cours de chant avec Michelle Zini, un stage de voix avec Tenko,  et continue à se former à l'accordéon sous forme de stages annuels. En 2009, elle co-fonde avec Marie-Charlotte Biais la compagnie La Controverse. Le projet Angles-Morts, recherche artistique et théâtrale in progress sur le monde de l’enfance, voit le jour.  En 2011, elle crée Rouge avec les Chiennes Nationales, l'Idiot sublime avec F.Naud. Les 3 années qui suivent, elle est sur l'exploitation des spectacles précédents. En 2014, elle crée Je Jackie de F.Naud mis en scène par MC.Biais et un seul été d'après l'été 80 de Margueritte Duras mis en scène par Jérémie Scheidler, cie La Controverse. En 2015, création de Debout sous l’orage avec la compagnie Fabulax et du duo Feuille (lectures sonores) avec Sebastien Bouhana. En 2016, création du spectacle de marionnette satirique Les maitres du monde avec la compagnie La Controverse mis en scène par MC Biais et de La méningite des poireaux avec F.Naud. Actuellement, elle travaille à la prochaine création de Frédéric Naud Marcel NU.

 

Sophie LAMBERT

Ma formation début par la danse classique, à la rigueur de laquelle le folklore polonais apportera sa touche expressive et ludique, bientôt poursuivie par le mime et son approche d’improvisation, les percussions, relais de l’instant…

Ces déclinaisons d’expression par le corps et le mouvement trouveront leurs échos dans ma rencontre avec le jazz, fusion instinctive et primale, une terre de liberté.

Ma passion de la scène et du spectacle s’enrichira tout au long de ce parcours entre culture de comédie musicale, approches chorégraphiques contemporaines, explorations et créativités artistiques.

L’enseignement de la danse jalonne ce parcours, commencé avec le jazz et développé au gré des croisements de vies et de voyages.

Le soin auprès des personnes fragilisées et sensibles vient aujourd’hui guider mon chemin. L’improvisation reste mon fil pour la conquête de ces espaces et la construction d’une danse libre qui éclaire l’instant d’éternité.

HILO

 BACCALAURÉAT A3. Lycée Camille Jullian / Bordeaux.1984

 CIP. Ecole régionale des Beaux Arts d’Angoulème.1987

 1ère année BTS décorateur scénographe. ENSATT.(Ecole Nationale Supérieure des Arts et Techniques du

Théâtre) Paris.1989

 FAI AR (Formation Avancée et itinérante des Arts de la Rue) Marseille. 2005/2006