Slow Cabaret

Les 19 & 20 Mars 2021, 20H
Ouverture des portes à 19h40

Par La Compagnie S'en Revient
Texte de The Snails (écriture collective)
Mise en Scène Collective
Avec Selin Altiparmak, Thérésa Berger, Agnès Claverie, Magalie Dupuis

DURÉE : 1H
ÂGE : à partir de 10 ans

Je viens de traverser une ville où tout le monde courait ... Je ne peux pas vous dire laquelle ... je l'ai traversée en courant. Lorsque j'y suis entrée, je marchais normalement. Mais quand j'ai vu que tout le monde courait ... je me suis mise à courir comme tout le
monde, sans raison ! Raymond Devos.

Le Slow Cabaret vous propose de prendre le temps de stimuler vos oreilles tout en douceur et palpitation, dans cette vie qui va à la vitesse d'un Boeing. Tranquillement, doucement, cinq femmes vous chanteront des hymnes à la paresse, à la lenteur, à la contemplation, au voyage au travers de chansons des années 50 à nos jours (Pow wow, The Doors, Colette, Leslie Gore, Marvin Gaye, Otawon, Pattachou...). Vous vous imaginerez sur un slow boat, au milieu de Mekong, entre le Laos et le Vietnam avoisinant une vitesse maximale de dix kilomètres heures, à contempler les rives verdoyantes de part et d’autre... Le Slow Cabaret prend pour point de départ ? L’escargot. L’escargot ? Oui, l’escargot qui par ses attraits négligés tire les fils de la patience et du désir, des chemins buissonniers.

Dossier Artistique / Dossier de Presse

La Compagnie S'en Revient

Créée en 2013 et dirigée par Selin Altiparmak et Thérésa Berger,  la Compagnie S’en Revient est née d’un besoin d’espace de création et de recherche artistique. Au travers de leurs créations, elles s’inspirent du réel, de parcours personnels, de l'histoire pour nourrir la fiction et interroger des réalités sociales et/ou politiques.

Leurs créations sont teintées d’une recherche musicale et sonore , d’un travail corporel et chorégraphique. De part la double nationalité de Selin Altiparmak (franco-turque) et Thérésa Berger (franco-allemande), leur travail témoigne une sensibilité multiculturelle. Au sein de la Cie S’en Revient,  elles réunissent des artistes d’origines différentes, rencontrés lors de leur parcours respectifs (TNS, Compagnie Maritime, Atelier Volant du Théâtre National de Toulouse, ERAC...) qui partagent la  même envie et la volonté de créer en collectif.

Les créations de la compagnie : La Loba, Titre Provisoire et Borderlines. Dans ces projets Selin Altiparmak et Thérésa Berger sont metteuses en scène, comédiennes et travaillent à une écriture collective.

Depuis 2016, La Compagnie S’en Revient fait également partie de la Cap Etoile(S) - La Fabrique, basée à Montreuil (93). La Cap Etoile(S) née en 2002 est une coopérative artistique de production fondée par la volonté d’artistes issus de diverses disciplines : Théâtre, Cinéma, Danse, Arts Plastiques, Écriture, ... Ses fondateurs et membres sont entre autre : Bernach Bloch, Philippe Lanton, Evelyne Pelletier, Dominique Aru, Olivier Renouf, Véronique Bellegarde, Erika Zuneli, Agnès Bourgois, Emilie Prevosteau et Natascha Rudolf.  

La Compagnie mène des ateliers de théâtre avec plusieurs associations et compagnies de théâtre notamment : Partage&Vous en partenariat avec le Théâtre 13,  MICACO avec le Collège Auguste Delaune, la Cie Le Vélo Volé, l'ACORT, ...

THERESA BERGER

Après une formation à la Compagnie Maritime, Thérésa Berger intègre l’Atelier Volant d u Théâtre National de Toulouse sous la direction de Laurent Pelly en 2010 et y travaille avec Philippe Adrien, Jean Bellorini , Sébastien Bournac, Thierry Roisin, Aurélien Bory, Mathieu Bauer, Emilie Valentin, Bérangère Vantusso, Vincent Rouche et Anne Cornu.
Elle a pu se former en danse avec de nombreux intervenants tels que Nina Dipla, Be van Vark, La cie Rootlessroot, Raffaella Giordano, la Cie Maguy Marin, Trisha Bauman, Lola Kéraly, Arnaud Ferreira, Sharon Friedman…
De 2017 à 2019, elle se forme en chant à l’Ecole de Musiques Actuelles Atla et poursuit actuellement une formation de chant Jazz à l’Américan School of Modern Music.

Elle fut interprète pour la Compagnie Juste ici, Deborah Banoun (La Cie Jetzt) et a joué et co-mis en scène au sein de la Cie Dz’onot Il y a ceux qui d’après des recueils de Jean Pierre Siméon. Elle a crée Les Trois Grâces, performance pour une danseuse. Elle fonde
la Compagnie S’en Revient avec Selin Altiparmak.
Elles créent Titre Provisoire en 2013 et La Loba en 2016, Borderline(s) en 2020. Elle intervient pour des ateliers de théâtre dans différentes structures: Théâtre de la Ville, Théâtre de la Commune, Théâtre de la Vallée, Cie le Vélo Volé, Association Partage et Vous.

SELIN ALTIPARMAK

Née en Turquie, Selin suit la formation de comédien à la Compagnie Maritime de 2004 à 2008 et obtient sa Maîtrise en A r t s d u S p e c t a c l e à Montpellier. Par la suite, elle intègre le Théâtre National de Strasbourg sous la direction de Julie Brochen d’où elle est diplômée en 2011. Elle a suivi une formation en chant à la Manufacture Chanson en 2018-2019.
Elle a pu jouer pour Bruno Freyssinet, Charles Zévaco, Amélie Enon, Malvina Morisseau, Thierry Bedard et Elisabeth Marie...En 2019 elle a joué pour Thierry Bedard à la Maison de Théâtre d'Amiens, pour Elisabeth Marie au Théâtre la Reine Blanche et pour Charles Zévaco et Stanislas Swiorek dans le cadre du Festival "Les Scènes Sauvages". Elle est co-directrice artistique de la Compagnie S’en Revient où elle est comédienne et metteur en scène. Actuellement, la compagnie travaille sur Borderline(s), leur prochaine création qui aura lieu en février 2020 au Théâtre la Reine Blanche.

Elle fait aussi partie du comité du festival "Les Scènes Sauvages" dirigé par Charles Zevaco et qui a lieu dans la Vallée de la Bruche. Le festival fera sa deuxième édition en Juin 2020. Elle dirige également des ateliers de théâtre pour l’ACORT, avec un groupe de femmes en partenariat avec la CAP Etoile, ainsi que pour la Compagnie ATELLANES.

AGNES CLAVERIE

Après une licence de lettres modernes et une formation au CNR de Toulouse auprès de Francis Azéma, Agnès joue sous sa direction dans Violet de Jon Fosse et Antigone d’Anouilh et de Sophocle puis intègre la promotion de l’Atelier Volant au Théâtre National de Toulouse où elle rencontre notamment Philippe Adrien, Aurélien Bory, Jean Bellorini, Sébastien Bournac, Bérangère Vantusso et joue sous la direction de Laurent Pelly dans J’ai examiné une ampoule électrique et j’en ai été satisfait au Théâtre National de Toulouse.
Depuis, elle travaille régulièrement avec plusieurs compagnies dont Les Petites Madames, la Querida Cie, L’Emetteur Cie, la cie Théâtre de Chair, la Cie TDLR². Parallèlement à son activité de comédienne, Agnès donne de nombreux ateliers, assiste régulièrement des metteur.e.s en scène et co-crée Il y a ceux qui en 2015 d’après Jean Pierre Siméon.
Elle intègre en 2018/2019 le Master 2 Professionnel de Mise en scène et Dramaturgie de Nanterre dans lequel elle travaille sur l’œuvre de Jelinek et assiste à la mise en scène Marion Siéfert, dans sa Pièce d’Actualité Du sale!, crée à la Commune d’Aubervilliers.

MAGALIE DUPUIS

Après une formation universitaire en théâtre et cinéma-documentaire à la faculté d’Aix-Marseille, elle intègre l’Ecole Régionale d’Acteurs de Cannes de 2007 à 2010. Elle a pu joué sous la direction de Bernard Sobel, Juliette Peytavin, Deborah Banoun, Pascale Oyer… Elle a également été assistante à la mise en scène avec Bernadette Gruson et Angela Konrad, Elle a également écrit et mis en scène le spectacle Tout ce que je dis est faux. Joie !  créé au théâtre de La Loge en mai 2015. Parallèlement au théâtre, elle a animé des ateliers de philosophie dans les écoles de Romainville de 2015 à 2018.